Reconversions professionnelles : Vers un seul et unique dispositif de prise en charge ?

RECONVERSIONS PROFESSIONNELLES - Forest

Reconversions professionnelles : Vers un dispositif unique de prise en charge ?

Une évolution majeure souhaitée par les acteurs de la formation

Le paysage de la formation professionnelle en France est en pleine mutation. Un nouveau dispositif d’alternance, codécidé avec l’employeur, pourrait bientôt voir le jour. Ce dispositif innovant permettrait à tout salarié, sans condition d’ancienneté, de viser un titre ou un diplôme enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) ou un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) dans le cadre d’une reconversion professionnelle, sur une durée maximale de 12 à 24 mois.

Des exemptions pour préserver l'accès à la formation

La réforme prévoit des exemptions spécifiques pour les demandeurs d’emploi et les salariés bénéficiant d’un cofinancement de leur employeur. Cette mesure vise à garantir que les publics les plus vulnérables ou en transition professionnelle continuent d’avoir accès aux formations nécessaires à leur reconversion.

Un impact majeur pour des centaines de milliers de salariés

Ce nouveau dispositif, qui s’inscrit dans le plan de développement des compétences 2030, pourrait concerner plusieurs centaines de milliers de salariés. Il vise à pérenniser et à renouveler les viviers de compétences au sein des entreprises.

L'opérateur CEP mobilisé pour un accompagnement optimal

Le dispositif prévoit l’intervention de l’opérateur CEP (Conseil en Évolution Professionnelle) pour accompagner les salariés tout au long du processus de reconversion. Les modalités précises de mise en œuvre seront définies par accord de branche, afin d’assurer une adaptation optimale aux spécificités de chaque secteur.

Prise en charge des coûts pédagogiques par les OPCO

financement formation

Les coûts pédagogiques de ce dispositif seront pris en charge par les OPCO (Opérateurs de Compétences) avec :

    • Un niveau de prise en charge égal à 90 % de celui fixé pour les contrats d’apprentissage, sans jamais dépasser 9000 euros pour les titres et diplômes enregistrés au RNCP.
    • Un niveau de prise en charge déterminé par les branches professionnelles en concertation avec le conseil d’administration de l’OPCO compétent.

Et après la période de reconversion ?

À l’issue de cette période de reconversion, le salarié sera positionné, au minimum, au niveau de la classification prévue par sa branche professionnelle dès lors qu’il aura obtenu sa certification. Si la classification ne le permet pas, le salarié retrouvera son poste initial ou un poste équivalent au sein de l’entreprise.

Le calendrier prévisionnel

La mise en œuvre de ce dispositif est prévue pour l’automne 2024, avec une transposition dans la loi dès 2025.

Besoin de conseils en financement de formation ?

Nos experts en financement sont à votre disposition pour vous accompagner dans vos projets de formation. Bénéficiez des meilleurs conseils et assurez-vous une transition professionnelle réussie grâce à notre expertise.